Pour de multiples raisons, on peut être amené à faire une reconversion professionnelle au cours carrière. Si vous aussi envisagez d’effectuer un changement de voie professionnelle, voici les questions importantes à se poser avant de sauter le pas.

1. Quelles sont les motifs qui vous poussent à effectuer une reconversion professionnelle ?

C’est la première question à laquelle vous devez répondre lorsque vous souhaitez vous reconvertir. D’où vous vient votre envie de vous reconvertir ? S’agit-il d’un manque d’épanouissement dans votre travail ou est-ce simplement par goût du changement.

Quels que soient les motifs profond de votre désir de reconversion, vous devez considérer toutes les possibilités avant de vous lancer définitivement dans un processus de reconversion.

Parfois, une reconversion professionnelle n’est pas forcement nécessaire. S’il se trouve que vous n’êtes pas à aise dans votre environnement de travail actuel, que vous avez des relations tendues avec vos collèges, vous pouvez peut-être simplement envisager de changer de service ou d’entreprise avant de vouloir changer de métier.

Par contre, si votre désir de changer de métier est guidé par des motifs plus profonds et que vous pensez qu’une reconversion professionnelle peut avoir un impact positif sur votre vie, alors vous ne devez pas hésiter à vous lancer.

2. Dans quel type de profession souhaitez-vous vous reconvertir ?

Avant de vous réorienter professionnellement, vous devez savoir quels sont vos besoins et en fonction de cela définir vos priorités : avoir plus de liberté dans vos missions, des horaires de travail plus flexibles, plus de temps libre à consacrer à votre vie de famille, avoir un salaire conséquent, avoir plus de responsabilité dans l’entreprise, etc.

Quelques sont vos priorités, elles doivent vous servir de guide pour de bien choisir votre réorientation. Pour que votre reconversion professionnelle soit une réussite, il est essentiel que le nouveau projet dans lequel vous vous investissez soit en accord avec vos exigences professionnelles et personnelles. Alors, avant de vous lancer dans une reconversion professionnelle, prenez le temps de bien définir ce qui compte vraiment pour vous.

3. Votre futur métier est-il en adéquation avec votre potentiel ?

Une fois que vous avez déterminé la profession dans laquelle vous souhaitez vous reconvertir, faites le point sur les compétences que vous avez acquises jusque-là et demandez-vous quels peuvent être vos axes d’amélioration. Cette étape est importante, car elle vous permettra de savoir si vos aspirations professionnelles sont en adéquation avec votre potentiel, si votre personnalité est compatible avec le métier dans lequel vous voulez vous reconvertir.

La réussite de votre projet de reconversion dépendra beaucoup du résultat de cette évaluation. Car après cela vous aurez une idée plus claire du type de formation que vous suivre afin d’atteindre vos objectifs.

4. Qu’est-ce qu’une reconversion professionnelle implique en terme de formation ?

Une reconversion professionnelle entraîne très souvent un besoin de formation. Pour pouvoir exercer votre futur métier, il est fort probable que vous ayez à suivre une nouvelle formation afin d’acquérir de nouvelles compétences spécialisées en lien direct avec votre nouveau travail. Aussi, vous devez prendre en compte l’investissement que cette nouvelle formation vous coutera, à la fois en terme d’argent et de temps.

Par ailleurs, vous devez vous assurer que les diplômes dont vous disposez vous ouvrent l’accès à la formation dont vous avez besoin pour pouvoir vous reconvertir. À ce titre, vous pouvez envisager d’effectuer la VAE.

5. En quoi la VAE peut-elle vous aider dans votre reconversion ?

La VAE (validation acquis expérience) est un moyen d’obtenir une reconnaissance officielle de vos compétences et d’accéder à une qualification pour faciliter votre évolution professionnelle. Elle vous permet d’obtenir un diplôme, un titre professionnel ou un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) et de sécuriser votre parcours quelle que soit votre situation : salarié, demandeur d’emploi, bénévole, etc.

Le recours à la VAE est particulièrement recommandé pour les personnes en reconversion visant un métier dont l’accès est régi par un concours à partir d’un certain niveau. En faisant reconnaître leurs compétences par cette voie, elles peuvent ainsi postuler pour de nombreuses formations réservées uniquement à un certain niveau de diplôme.

La VAE concerne toute personne justifiant d’au moins 1 an d’expérience :

  • en continu ou discontinu ;
  • à temps partiel ou à temps plein dans une activité salariée, non salariée en rapport direct avec le diplôme visé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici