Une chose est de déclarer ses charges fiscales dans les délais, une autre est de savoir les calculer. C’est le cas par exemple de l’impôt sur le revenu qui est déterminé sur la base d’un taux progressif, variant en fonction du niveau de revenus du contribuable. À défaut de passer par un fiscaliste ou un cabinet pour déterminer votre impôt sur le revenu, il vous est tout à fait possible de procéder au calcul vous-même. Zoom sur les grandes lignes que vous devez suivre !  

Impôt sur le revenu : mode de calcul

À l’instar des autres types d’impôts, celui axé sur le revenu suit un mode de calcul bien précis. En clair, sa détermination se fait en 3 différentes étapes. Ainsi, conformément aux dispositions légales en vigueur, le contribuable redevable doit au prime abord diviser son revenu net imposable par le nombre de parts de quotient familial auquel il a droit.

Comprenons par revenu net imposable, la somme des bénéfices, des gains et des revenus perçus par le contribuable sur une année civile. Pour rappel, le quotient familial est fonction de la situation familiale dudit contribuable (célibataire, divorcé, marié, veuf, séparé, enfants à charge, etc.).

Une fois la première étape réussie, il revient ensuite au contribuable d’appliquer au résultat obtenu après la division, le barème de l’impôt sur le revenu exigé par l’administration fiscale. Il ne lui restera enfin qu’à additionner les montants obtenus à chaque niveau, puis multiplier le total obtenu par le nombre de parts. Pour vous faciliter la tâche, faites votre calcul ici.

Impôt sur le revenu : zoom sur le barème et les tranches applicables

Après obtention du revenu imposable, il est ensuite soumis à un barème. Ce qui permet d’obtenir le montant de l’impôt brut. Explicitement, ce barème se compose de 5 tranches caractérisées par un taux d’imposition à chaque niveau.

Chaque année, ce barème est revalorisé par le gouvernement par le biais de la loi de finances en prenant en considération le taux d’inflation et le pouvoir d’achat des ménages.

En clair, les différentes tranches avec les taux d’imposition correspondants se présentent comme suit :

  • De 0 à 10 084 euros ; taux applicable 0 % ;
  • De 10 085 à 25 710 euros ; taux applicable 11 % ;
  • De 25 711 à 73 516 euros ; taux applicable 30 % ;
  • De 73 517 à 158 122 euros ; taux applicable 41 % ;
  • Au-delà de 158 122 euros ; taux applicable 45 %.

Rappelons que ces taux d’imposition sont ceux applicables aux revenus générés par le contribuable en 2020. Pour déterminer avec exactitude son impôt sur le revenu en tenant compte de toutes les exigences en la matière, l’idéal serait de vous rapprocher d’un professionnel.

Impôt sur le revenu : exemple de calcul

Pour mieux illustrer toute la théorie précédemment développée, considérons l’exemple d’un célibataire sans enfant à charge et ayant généré courant 2020 un revenu net imposable de 30 000 euros. Conformément aux normes fiscales, ce contribuable n’a droit qu’à une seule part.

Ainsi, son revenu imposable par le nombre de part donnera 30 000 euros/1 = 30 000 euros.

En appliquant ce revenu au barème, on obtient successivement :

  • De 0 à 10 084 euros : 0 euro ;
  • De 10 085 à 25 710 euros : (25 710 – 10 085) x 11 % = 15 625 x 11 % = 1 718,75 euros ;
  • De 25 711 à 30 000 euros : (30 000 – 25 711) x 30 % = 4 289 x 30 % = 1 286,7 euros.

En additionnant ces trois montants puis en les multipliant par le nombre de parts, on obtient : (0+ 1 715,34 € + 1 286,7) x 1= 3 005,45 euros.  

Le montant total d’impôt brut qu’aura à payer ce contribuable au titre de l’année 2021 est donc de 3 005, 45 euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici