Depuis 2007, après la mise en vigueur du décret du 4 mai, tout le monde a le droit de s’équiper de défibrillateurs automatisés externes, également connus sous l’acronyme DAE.

Depuis, beaucoup de gestionnaires d’espaces publics se sont lancés dans la mise en place de ces appareils. En ce qui concerne les obligations des entreprises vis-à-vis l’installation de ces équipements dans les lieux de travail, il y a encore certains détails à éclaircir :

  • Les principes de la fibrillation
  • La loi et les entreprises
  • Les utilisateurs autorisés
  • Les différents types de DAE
  • Le prix d’un défibrillateur

Focus sur les principes de la fibrillation

Un petit rappel de leçons de science : le cœur assure la circulation du sang dans le corps afin d’apporter aux cellules l’oxygène dont elles ont besoin pour fonctionner correctement. Pour assurer, ce rôle crucial, le cœur, par le biais de ses quatre cavités qui se contractent et décontractent se remplissent de sang pour approvisionner les vaisseaux sanguins.

Seulement voilà, le fonctionnement du cœur peut connaître certains dérèglements suite à des maladies, certains efforts, accidents et parfois d’autres facteurs biologiques. Cela engendre des mouvements désordonnés du cœur, que l’on appelle également « fibrillation ».

Dans le pire des cas, et plus précisément sans agissements immédiats, les dommages de ce dérèglement sont fatals. Raison principale pour laquelle la défibrillation doit avoir lieu le plus rapidement possible dès que l’incident se présente. Ce qui explique pourquoi même les particuliers peuvent s’équiper de défibrillateur.

Les entreprises doivent-elles s’équiper de défibrillateur ?

Le lieu de travail est un endroit où n’importe quel incident peut se produire. Une fibrillation est l’un des cas fréquents qui s’y présentent et qui peuvent engendrer la mort des salariés. Raison principale pour laquelle le Code de la construction et de l’habitation, notamment le décret du 19 décembre 2018 et l’article R123-57 prévoit la mise en place d’un défibrillateur (consultez le site de Défibrillateur Center pour plus d’informations).

Cette obligation concerne surtout les entreprises catégorisées ERP dont l’installation doit être effectuée avant le 1er janvier 2020 pour la catégorie 1 à 3 et le 1er janvier 2021 pour la catégorie 4. Même pour l’heure, la mise en place de ce centre est en cours.

C’est justement le cas des structures d’accueil pour personnes âgées, les établissements de soins, les refuges de montagne ainsi que les établissements sportifs où la mise en place du centre doit être effectuée au plus tard le 1er janvier 2020.

Qui peut utiliser le défibrillateur ?

Contrairement à ce que beaucoup puissent penser, un simple défibrillateur ne suffit pas pour réanimer une personne ayant fait un arrêt cardiaque.

Le fait est que l’appareil vise à compléter les gestes de réanimation cardio-pulmonaire que les médecins dispensent en guise de premiers soins. C’est pour cette raison que si un centre de défibrillation est installé au sein d’une entreprise, il faut une personne formée en secourisme pour s’en servir.

Ainsi, le décret du 4 mai 2007 est clair sur le fait que tout le monde peut utiliser un défibrillateur automatisé pour éviter le sinistre, mais il est très recommandé de toujours avoir une personne formée aux alentours. Ces mesures sont dans l’optique de réduire à néant le taux mort par arrêt cardiaque.

Quel type de défibrillateur choisir ?

Pour que l’appareil puisse être utilisé par tout le monde, le décret du mai 2007 insiste sur le fait que les appareils externes doivent être des défibrillateurs entièrement automatiques, les DEA ou au moins des défibrillateurs semi-automatiques ou DSA. Bien sûr, les deux appareils ont des fonctionnements plus ou moins similaires.

Cependant, il y a des controverses à la fois scientifiques et commerciales dans les deux appareils, ce qui sème des confusions auprès du public. Dans tout le cas, le choix doit se faire en fonction des utilisations prévues. L’essentiel est de pouvoir donner les premiers soins aux moindres incidents.

Quel budget pour la mise en place d’un défibrillateur ?

Depuis la démocratisation de cet équipement médical, plusieurs modèles arrivent sur le marché avec des technologies et fonctionnalités différentes selon le type. Ce qui impacte également sur le prix de l’appareil. Généralement, le prix d’un défibrillateur descend rarement la barre de 1 000 euros, mais il est toujours conseillé de faire des comparaisons.

À ne pas oublier également qu’il y a d’autres coûts qui s’y additionnent pour les installations. Effectivement, un centre est idéalement mis en place pour les premiers soins. À cela s’ajoute aussi les frais de maintenance périodique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici